La Boulimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Boulimie

Message par Admin le Dim 28 Juin - 14:50

Il est important de savoir ce qu’est la boulimie, sinon on ne peut pas lutter. Ou bien on lutte dans une mauvaise direction.

Pas besoin d'être vomisseuse pour être boulimique


Les personnes qui pensent par exemple que la boulimie est un trouble du comportement alimentaire lié à de mauvaises habitudes vont essayer de se contrôler pour ne plus avoir de boulimies. Au bout d’un certain temps, elles craqueront et les boulimies reviendront comme avant. On ne guérit pas d’une obsession par l’abstinence.

Comprendre ce qu'est la boulimie, c'est déjà accomplir la moitié du chemin.


Sur le plan du comportement alimentaire, il y a trois cas de figure:
- la personne qui se fait vomir
- celle qui ne se fait pas vomir
- celle qui réussit à se contrôler presque tout le temps voire tout le temps (témoignage de Stéphanie)
Dans le monde médical on a souvent tendance à diagnostiquer les personnes qui ne se font pas vomir non pas comme des boulimiques mais comme des hyperphages. Tout comme on a tendance également à ne plus diagnostiquer comme boulimiques les personnes qui réussissent à se contrôler.

On est boulimique quand on est obsédé par l'alimentation


En réalité, dans boulimie.fr nous préférons le voir autrement et définir la boulimie par rapport à l'obsession de la nourriture. Quand on est obsédée par la nourriture du matin au soir, qu'on vomisse ou qu'on ne vomisse pas, qu'on contrôle ses crises ou pas ou même qu'on ne fasse pas de crise du tout, on est boulimique anorexique.
Pour guérir de l'obsession et des comportements liés à cette obsession il faut comprendre d'où vient le problème et surtout, comment on l'entretient. Dans le cas de la boulimie, comme très souvent aussi dans le cas de l'alcoolisme et de la toxicomanie, l'obsession vient d'un problème de personnalité.

Boulimique: parfois socialement brillant parfois "paralysé" chez soi

On peut être brillant, fabuleusement créatif, et, en même temps, avoir au fond de soi un sentiment de vide extrêmement oppressant au point de ne rien pouvoir faire d'autre que manger.
Ce vide chez les boulimiques est réel. Tout se passe comme si on avait un trou dans sa personnalité, comme si on en était resté au stade du bébé qui ne s'apaise que la bouche pleine. Avec, par ailleurs, le sentiment de n'être pas vraiment connecté aux autres, même à ceux qu'on aime.
Concrètement, on a presque toujours envie de rien, juste de manger et de dormir pour oublier qu'on se sent incomplet.
avatar
Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur http://notrecombat.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum